Accès extranet

×

Sauvez le logement social avec nous : signez les pétitions !

  • 24 octobre 2017

Au motif de vouloir faire des économies, l’Etat s’engage dans un hold-up ! Celui de prendre dans les caisses des locataires logés par les bailleurs sociaux.

Au motif de vouloir réduire le nombre de bailleurs sur le plan national, il veut provoquer la faillite de 50% d’entre eux avec pour conséquences directes :

  • la baisse des prestations pour les locataires
  • l’appel en garantie des garants des emprunts, c’est-à-dire les collectivités locales
  • la baisse de l’investissement pour la réhabilitation et la production de logements

C’est une erreur qui pénalisera fortement les locataires
Dans ce contexte, l’ensemble des bailleurs sociaux va devoir :

  • stopper la construction de programmes neufs
  • réduire, au détriment de leurs locataires, leurs dépenses d’entretien
  • renoncer à certaines prestations pouvant avoir des répercussions sur la qualité de service

C’est une erreur économique
La baisse des APL compensée par la baisse des loyers Hlm se traduira par une baisse de recettes de TVA pour l’Etat supérieure aux gains escomptés, génératrice de menaces sur l’emploi.
La baisse des ressources de loyers va provoquer une baisse de l’activité du Bâtiment, elle-même génératrice de menaces sur l’emploi.

C’est une erreur morale
L’Etat, à travers l’article 52 du projet de loi de finances, veut faire payer par les organismes Hlm, et en particulier les offices publics dont les loyers sont les seules recettes, le désengagement de l’Etat incapable de réparer ses propres erreurs, sur son seul Budget.

C’est une erreur sur le plan de l’aménagement du territoire
La disparition programmée de certains offices publics privera les collectivités locales d’outils précieux pour la maîtrise de l’aménagement de leur territoire.

Pour Moselis, ce projet c’est 4 millions d’euros de ressources en moins par an !

Soutenez les bailleurs ! Manifestez votre opposition à l’article 52 du projet de loi de finances en signant les pétitions en ligne :
vivelapl.org
change.org/p/personne-sauvons-le-logement-social

Autres articles

Yutz : un café associatif aux Provinces

La CLCV a ouvert Le Relais des Provinces, son café associatif, au n°1 de la rue du Dauphiné…

Voir plus

Clouange : un programme neuf pour cet été

Les engins de chantier s’activent du côté de la rue du Maréchal Joffre à Clouange, où Moselis mettra bientôt en location 6 pavillons et 9 appartements…

Voir plus

Moselis vous souhaite une belle année 2019

Découvrez nos vœux en images…

Voir plus